Because of Pearl Harbor

     Au début de la Seconde Guerre mondiale, les concitoyens Américains sont complètement indifférents à la guerre. Ils ne se sentent pas concernés, par ce qui se déroule en Europe.  C’est à partir du 7 décembre 1941, que les choses changent. Le matin de ce jour-là, une escadrille de 183 avions japonais, composée de bombardiers piqueurs, de chasseurs Zéro, et d’avions torpilleurs se dirigent tout droit sur la base navale américaine de Pearl-Harbor, située dans la baie peu profonde de l’île d’Oahu, dans l’Etat américain d’Hawaï. Les  Japonais attaquent dans un premier temps les rades ainsi que les aérodromes de Pearl Harbor. Les conséquences de cette attaque furent considérables. Près de 18 bâtiments militaires furent démolis ou endommagés, 8 cuirassés furent coulés, 347 avions  furent endommagés. Mais des pertes humaines sont aussi à déplorer. Près de 2335 marins et militaires périrent dans l’attaque des Japonais, 1300 furent blessés. En plein milieu de cette attaque, le Japon déclarait la guerre aux Etats-Unis. Les Japonais eux déplorèrent 55 morts et perdirent 29 avions.

L’attaque nippone entraînât aussitôt l’entrée en guerre des Etats-Unis. Elle entraine également la déclaration de guerre de la Grande-Bretagne au Japon et peu de temps après la déclaration de guerre de l’Allemagne et de l’Italie aux Etats-Unis.

 Naval photographer, Bateaux en train de brûler à Pearl Harbor, 7 December 1941, Pearl Harbor  © National Archives at San Francisco


Naval photographer, Bateaux en train de brûler à Pearl Harbor, 7 Decembre 1941, Pearl Harbor © National Archives at San Francisco

        Après cet événement, Hollywood par le biais du MPAA (Motion Picture Association of America ), organise le Motion Picture Committee Cooperating for National Defense puis le War Activities Committee ( WAC) afin d’accroître et de coordonner l’effort de guerre pour la victoire. En complément d’une quantité de films d’informations et entraînements, produits par Hollywood durant 1941 pour l’armée et l’industrie, près de 110 longs métrages en prises de vues réelles sont sortis avant la fin de l’année 1942, sous forme de documentaire. Ils contiennent d’ailleurs des références aux événements mondiaux.
       Au printemps 1942, les studios sont invités par le billet d’un Manuel d’Information gouvernemental pour le cinéma,  à produire des films qui apportent quelque chose pour la compréhension du conflit mondial et doivent s’assurer que les films qu’ils produisent ne soient pas dépassés par l’actualité.  La production cinématographique américaine s’écroule à 400 films par an et cela en raison de la fermeture des marchés extérieurs pendant la guerre.
Par exemple, les Studios Disney ont été profondément affectés par la fermeture des marchés extérieurs. La guerre en Europe a coupé les marchés étrangers qui fournissent près de 40 % des recettes des Studios Walt Disney. Cela aggrave les problèmes financiers de Disney depuis la production des films Pinocchio et Fantasia qui ont été un échec.

     Après Pearl Harbor, le gouvernement américain attise volontairement l’inquiétude pour resserrer les liens entre tous les citoyens. Il veut également convaincre les habitants de la supériorité des Etats-Unis et les convaincre de leur future victoire.
The Walt Disney Company fut créé en 1923 par Walter Disney. Walt Disney installa le Studio de production à quelques blocs de chez son oncle, sur Kingswell Avenue à Burbank. En 1940, les studios déménagent à l’angle de Buena Vista et Alameda au 500 South Buena Vista Street avec près de 1600 employés. L’endroit fut construit en 1940 et occupait une surface de 18 hectares.

Walt Disney Discutant des plans du futur Studio d'animation

The Walt Disney Company, Walt Disney discutant des plans du futur studio d’animation, 1939, Californie The Walt Disney Company, Walt Disney discutant des plans du futur studio d’animation, 1939, Californie © The Walt Disney Compan

The Walt Disney Company, Le Studio déménage à Burbank, 1939, Californie © The Walt Disney Company

Entré des Studio Walt Disney au 500 South Buena Vista Street

Loren Javier, Walt Disney Studios – Buena Vista Street Entrance © Loren Javier, Flickr

      L’Armée s’installa dans les Studios Walt Disney juste après l’attaque de Pearl Harbor. L’Armée leur avait signifiée que cela servirait à la défense de la Californie en cas d’attaque car il avait peur que l’aéroport voisin, Lockheed soit la cible de bombardement ennemi. Les Studios Disney sont les seuls d’Hollywood à être occupé de la sorte.
Le jour suivant, on accorde au studio de jouer un rôle moins passif dans l’effort de guerre. Le 8 décembre donc, Walt Disney est réquisitionné par le Navy Bureau of Aeronautics afin de produire une vingtaine de courts métrages d’entrainement concernant la marine et l’aviation. Disney impose une contrainte : il veut que les films soient réalisés en 35 mm et en noir et blanc. Les relations qui se mettent en place entre les studios et les instances gouvernementales peuvent paraître déconcertantes mais depuis avril 1941 les studios et les représentants du gouvernement sont en contact.

Pendant la seconde guerre mondiale : le studio travaille pour l'armée

The Walt Disney Company, Pendant la Seconde Guerre mondiale : le studio travaille pour l’Armée, 1941, Californie © The Walt Disney Company

Par exemple, les artistes Disney produisirent aussi des centaines d’insignes militaires représentant les personnages des dessins animées Disney et des mascottes spéciales. Les insignes étaient destinés à remonter le moral des troupes.

      La CIAA était entrée en relation avec Walt Disney car elle s’inquiétait de l’influence croissante des nazis en Amérique Latine. Malgré que les Etats-Unis n’étaient pas en guerre en 1940, ils soutenaient les Alliées et craignaient l’extension du nazisme dans cette région.

Elle  proposa à Walt Disney de partir en tournée. La CIAA pensait que Walt Disney ferait un excellent ambassadeur, étant donné la popularité de ses films. Il partit avec quelques uns de ses artistes. La tournée se soldat par un franc succès.

      La tradition comique du cartoon américain n’est pas altérée mais elle est utilisée par la propagande.Entre 1941 et 1945, les Studios Disney tournent 77 courts métrages de propagandes : à la fois pour l’Armée, pour des instances gouvernementales et d’autres sont réalisés pour le grand public. Les farces de Michey Mouse n’étaient plus en adéquation avec l’époque et la situation du pays. Il fut oublié et n’apparaît dans aucun des films de propagande appart All Together. Il fut remplacé par d’autres personnages comme Donald Duck ou encore Dingo.

Les dessins animés Disney par le biais de ces personnages, encouragent et les Américains à payer leurs impôts et à acheter des bons de guerre. La motivation profonde de Disney pour produire certain films est le patriotisme. Dans les films de propagandes destinés au public, de nombreux messages apparaissent comme un leitmotiv. Par exemple :

 "To win the war,
Spend less
Lend your Savings
Buy war saving certificates
But more and more
Five for four
Invest in Victory."

" Pour gagner la guerre
Prêtez vos économie
Achetez des bons de guerre
Achetez en de plus en plus
5 pour le prix de 4
Investissez dans la Victoire."

D’ailleurs dans un journal interne au personnel du Studio Disney, Dispatch from disney’s, Joe Grant et Dick Huemer décrivent les dessins animés comme :

«  l’arme pour écraser Hitler, qui avec humour et fantaisie, aident à gagner la guerre. Aucune autre arme de propagande ne peut ridiculiser les forces de l’Axe, exposer ses absurdités avec tant de hardiesse. Qui d’autre peut prendre des objets inanimés ou des animaux et les transformer en des personnages incroyables qui combattent à nos côtés ? Et puis il y a l’attrait de nos moyens d’expressions qui permet d’atteindre notre but par l’utilisation de la caricature et du symbolisme. »

___________________________________________________

Sources de l’article :

Roffat Sébastien,  Animation et propagande : Les dessins animés pendant la Seconde Guerre mondiale, l’harmattan, 2005 [1] 

Roffat Sébastien, Propagandes animées : le dessin animé politique entre 1933 et 1945, Bazaar&co, 2010[2]

Mary Bertrand, Walt Disney et nous : Plaidoyer pour un mal-aimé, Calmaan- Lévy, 2004[3]

The Walt Disney Company, information sur l’histoire des studio [en ligne] URL : The Walt Disney Company, consulté le 31 mars 2013.[4]

Employés des Studios Disney, “Dispatch From Disney’s”, 1943 [en ligne] URL :AnimationRessources, consulté le 30 mars 2013[5] 

Amid Amidi, 2 articles du magazine Flaying and Popular aviation in CartoonBrew [en ligne] URL : CartoonBrew, consulté le 10 avril 2013. [6]

Lisa Briner, « Disney goes to war » in Veteran’s Day brochure  – US Army Heritage and Education Center [en ligne] URL : Veteran’s Day, consulté le 15 mars 2013. [7]

Dirna A., Quellien J. et Simonnet S., article de Sébatien Roffat «  Les Dessins animés au service de la propagande durant la Seconde Guerre mondiale. » in La propagande : images, paroles et manipulation,  L’Harmattan, 2008. [en ligne] URL : Google book, consulté le 15 mars 2013[8]

Steven Watts, « Disney and the good war » IN The Magic Kingdom : Walt Disney and the american way of life.”, University of Missouri, 2001 [en ligne] URL : Google Book, consulté le 18 mars 2013[9]

Crédit Image/ Vidéo :

Photographie de Pearl Harbor : 

Photographies du déménagement des Studios Disney au 500 Buena Vista Street, Californie : 

  •  The Walt Disney Company, Walt Disney discutant des plans du futur studio d’animation, 1939, Californie / [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (1)© The Walt Disney Company
  • The Walt Disney Company, Le Studio déménage à Burbank, 1939, Californie [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (2)]  © The Walt Disney Company
  • Loren Javier, Walt Disney Studios – Buena Vista Street Entrance © Loren Javier, Flickr

Photographie de Walt Disney et l’Armée : 

  • The Walt Disney Company, Pendant la Seconde Guerre mondiale : le studio travaille pour l’Armée, 1941, Californie / [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (3)© The Walt Disney Company 

Photographie des insignes militaires : 

  • The Walt Disney Company,  Insigne du 144e régiment d’artillerie/ [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (4)] © The Walt Disney Company
  • The Walt Disney Company,  Insigne du 2e bataillon du 134e régiment du service de santé/ [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (5)© The Walt Disney Company
  • The Walt Disney Company, Insigne des Cadets de l’Aviation / [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (6)© The Walt Disney Company
  • The Walt Disney Company,  Insigne de la 77e escadrille de bombardiers de l’Idaho./ [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (7)© The Walt Disney Company
  • The Walt Disney Company,  Insigne de la 24e division de commandement de transport de San Francisco/ [Image tiré du livre : Dave Smith, Walt Disney 100 ans de magie, Michel Lafont, 2001 (8)© The Walt Disney Company

Capture d’écran, provenant des courts-métrages.

TOUS DROITS RÉSERVÉS ©THE WALT DISNEY COMPANY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s