Une propagande minutieuse au service des masses

     Durant la Seconde guerre mondiale, la propagande devient totale. Les Etats en guerre et surtout les propagandistes utilisent l’ensemble des moyens techniques mis à leur disposition tel que la presse, la radio et notamment le cinéma, pour toucher les masses. La propagande utilise tous ces moyens, avec plus ou moins d’intensité.

Le cinéma est par excellence, le moyen de choix de la propagande sociologique. Elle permet une infiltration progressive et la promotion d’une orientation politique. Avec elle, on tente d’atteindre et de toucher tous les hommes. La propagande exclut en cela la discussion ainsi que la contradiction. Toutes les propagandes étaient très organisées. Par exemple Hitler, mettait tous les moyens pour viser un seul ennemi et pour mettre en avant une seule idée. La propagande par le dessin animé pendant la guerre ne s’est pas limitée qu’aux salles obscures, mais elle est allée bien plus loin.

Une organisation très minutieuse du cinéma d’animation

     La propagande par le cinéma d’animation était très organisée. Pour l’organisation de cette dernière, on devait utiliser les moyens de communications de masse et être capable de les utiliser correctement et de calculer l’effet d’un slogan ou d’un autre. De 1933 à 1945,  on a créé une administration de la propagande pour les dessins animés. Les structures du cinéma allemand par exemple ont été bouleversées par l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler en 1933. Le cinéma allemand a été placé sous la direction d’un responsable unique, Joseph Goebbels, le ministère du Reich à l’Information et à la Propagande. La question de la relation entre propagande et vérité est cruciale. La propagande est souvent associée au mensonge. Hitler disait d’ailleurs que «  plus le mensonge est énorme, plus il a de chances d’être cru. » Le seul but de la propagande est le succès.

Adolf Hitler et son ministre de la propagande, étaient deux grands fans des films de Walt Disney. Les années 1930 marquent la montée des régimes fascistes, mais ces années là marquent aussi  la gloire du cartoon américain ainsi que la gloire de The Walt Disney Company, notamment avec le film Blanche neige et les Sept nains. 

Goebbels, Hitler Mussolini, Roosevelt et bien d’autres personnalités de ce temps sont fascinés par l’attraction des dessins animés de Disney. C’est à partir des années 40 que les dirigeants politiques prennent conscience du pouvoir de l’image. D’ailleurs en ce sens,  un bon dessin animé satirique contre un régime ennemi fait plus de dégâts contre le pays visé que des centaines de tracts bien dirigés.

La puissance visuelle des dessins animés et leurs aptitudes à faire passer des messages de manière très succinctes et très graphiques sont très importantes. Les dessinateurs pendant la Seconde Guerre mondiale ne sont pas engagés au combat mais ils sont réquisitionnés pour faire des films de guerre. Ils sont d’ailleurs pour les gouvernement, plus utiles derrière leur planches à dessins que sur le champ de bataille. La Seconde guerre mondiale est par excellence une guerre idéologique. Défendre ses idées par le biais de courts métrages d’animation est un moyen important de diffusion et de persuasion.

Les différents types de propagande

Il existe différents types de propagande : la propagande politique, la propagande d’agitation et encore la propagande d’intégration.

  • Tout d’abord, toute propagande politique, comprend des techniques d’influence employées généralement par un gouvernement, un parti, une administration et ou un groupe de pression en vue de modifier le comportement du public à leur égard.  Les thèmes et les objectifs de la propagande dans tous les pays sont clairement politiques.
  • La propagande d’agitation est une propagande subversive à caractère d’opposition qui tend à la révolte ou à la guerre en cherchant à détruire l’ordre établi, à attaquer un ennemi ou à poursuivre des œuvres révolutionnaires. Elle permet d’obtenir des individus des sacrifices considérables et leurs permet de supporter de lourdes épreuves. La propagande d’agitation obtient généralement des effets de courte durée. Si cette propagande ne réussit pas atteindre rapidement ses objectifs, l’exaltation fait généralement place au découragement et au désespoir. Cette propagande est la plus voyante, et la plus facile à réaliser car elle s’adresse aux sentiments les plus simples et les plus violents. Elle permet d’haïr un ennemi désigné et d’attribuer son malheur à un autre qu’il faut tuer. On peut aussi faire appel avec cette propagande à la liberté chez un peuple opprimé. Ex. Les dessins animés anti-japonais, de la Warner, par le biais du Studio de Leon Schelesinger.
  • La propagande d’intégration quant à elle a pour but de rationaliser une donnée préexistante, de transformer les conséquences involontaires de la société en fonction voulue et justifiée. Elle a pour but de stabiliser le corps social, de l’unifier et le renforcer. Elle sera par exemple l’œuvre de tout mouvement révolutionnaire, une fois le pouvoir conquis.

Walt Disney a été le premier à avoir utilisé toutes les ressources offertes par les courts métrages pour l’utiliser dans l’effort de guerre et la propagande.

___________________________________________________

Sources de l’article  :

Roffat Sébastien, Propagandes animées : le dessin animé politique entre 1933 et 1945, Bazaar&co, 2010[1]

Quellien Jean et Simonnet Stéphane, La propagande : images, paroles et manipulation, L’Harmattan, 2008[2]

Archives de l’Encyclopédie Larousse, Article sur la propagande.[3]

Claire Aslangul, « Guerre et cinéma à l’époque nazie : films, documentaires, actualité et dessins animés au service de la propagande » in Revue.org [en ligne], URL : Revue.org, consulté le 25 mars 2013. [4]

Dirna A., Quellien J. et Simonnet S., article de Sébatien Roffat «  Les Dessins animés au service de la propagande durant la Seconde Guerre mondiale. » in La propagande : images, paroles et manipulation,  L’Harmattan, 2008. [en ligne] URL : Google book, consulté le 15 mars 2013[5]

Crédit Vidéo :

Vidéo : Blanche neige et les 7 nains, posté sur Daylimotion par Tony

TOUS DROITS RÉSERVÉS ©THE WALT DISNEY COMPANY

Une réflexion sur “Une propagande minutieuse au service des masses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s