Des cours-métrages de propagande quelques peu différents

      Tous les films produits par les Studios Disney durant la Seconde Guerre mondiale ne sont pas tous destinés au grand public. Certains films ont été commandés par l’Office Nationale du Film du Canada. Cette dernière commande  aux Studio Disney, un film d’entraînement. Les employés de Disney mais aussi Walt Disney lui même étaient dubitatif quant à la réalisation de film d’entraînement. Joe Grant, le célèbre scénariste et dessinateur de la société Walt Disney, nous rapporte à propos de Walt Disney  » Qu’il se souvient que pour un homme qui était totalement mêlé à un moule de fantaisie, ces sujets ingrats lui déplurent beaucoup. Mais quand il comprit ce qu’on attendait de lui, il s’investit complètement : c’était typique de lui d’être confronté à une atmosphère entièrement nouvelle et de jouer pleinement son rôle. » 

Boys Anti-tank Rifle ou Stop that Tank! : a été réalisé par Ub Iwerks, et est sorti en 1942 ( le jour et le mois, sont inconnus). Ce court métrage est quelques peut différent des autres. Stop That Tank contient des animations très courte  et une longue partie réalisée en prises de vues réelles. Ce court- métrage est essentiellement un film d’instruction, sur l’utilisation d’une arme : le Boys Mk-1.

Boys Mk-1 Anti Tank.

Boys Mk-1 Anti Tank.

Au début de de la séquence, une image fixe nous explique rapidement ce qu’est le « Anti-tank Rifle ou le Boys MK-1 ». C’est un fusil antichar, qui est petit et facilement transportable. Il peut très facilement être camouflé ou dissimulé sur n’importe quel terrain. Stop that tank , est un film qui révèle absolument tous les détails importants sur l’utilisation de cette arme : le camouflage, comment tirer, comment la recharger, comment la nettoyer… Les autorités canadiennes qui ont commandées ce film, disaient qu’un soldat peut apprendre plus de choses avec les images d’un film d’animation qui dure seulement 20 minutes, qu’avec une trentaine de démonstrations et de manuels d’utilisations.

     Au début du court-métrage apparaît, Hitler dans un tank, avec son armée de nazie, dans d’autres. Hitler est tourné en dérision, car les scénaristes de Walt Disney lui on donné une voix et une gestuelle très comiques.  Ensuite, les tanks se mettent à tirer et les canadiens camouflés se mettent à tirer sur les tanks avec leurs boys MK-1.  Les canadiens réussissent à les détruire du premier coup. Les nazis et Hitler prennent la fuite. Hitler tombe dans un trou dans le sol et se retrouve nez à nez avec le diable. Il commence à péter les plombs, parce qu’il n’a pas réussit à tuer les américains.  Le diable finit par le faire taire, en lui donnant un grand coup sur la tête. La séquence ce poursuit cette fois avec des images en prises de vues réelles. On y voit différent soldats, en trains d’utiliser le Rifle MK-1.

Une animation nous explique ensuite comment fonctionne l’arme : la détonation, le chargement des munitions,  les différents boutons. Le court-métrage peut faire penser au premier abord à une sorte de review sur le dernier gadget technologique à la mode.

Ensuite, le dessin animé, nous montre le viseur du MK-1, qui se dirige en direction d’un tank. Une voix-off, extradiégétique [une voix en hors champ de la caméra], nous explique la manière dont il faut visé l’objectif. Puis après ces explications, il tire et vise par inadvertance un taureau. La voix off précise que l’entrainement doit se faire avec des balles à blancs pour notre sécurité. La séquence suivante, est réalisée avec des images en prises de vues réelles avec un soldat canadien. Il nous montre le chargement et le maintien du Boys MK-1. Il nous montre la position à tenir et la marche à suivre pour recharger le fusil antichar.

La séquence se poursuit en prise de vues réelles, et le soldat nous montre comment : nettoyer l’arme et son entretient.  Stop That tank, se termine sur une image d’animation, avec un personnage qui s’endort avec son arme.

      Ce court métrage montre le fonctionnement de cette arme :

  • Les différentes pièces de l’arme 
  • L’éjection des douilles
  • Le chargement des douilles
  • La détonation
  • Le nettoyage et l’entretient du MK-1 Rifle.

La plupart des séquences sont répétitives. Walt Disney a ajouté dans son court-métrage des séquences d’animations comiques avec Hitler, le diable, ou encore le taureau… pour que le soldat s’amuse en même temps qu’il s’instruit, en regarde Stop That Tank. De nombreuses personnes du public avaient eut accès au film et ils étaient convaincus à la fin de son visionnage, qu’avec cette arme entre les mains, ils pouvaient mettre hors d’état de nuire un tank allemand.

     Les Studios Disney travaillent également pour de nombreuses agences gouvernementales comme le département Américain d’Agriculture. Ces agences leurs commandent des courts-métrages en rapport avec leurs activités.

Food will win the war : a été réalisé par Ben Sharpsteen et est sorti le 21 juillet 1942. Ce film a été réalisé sous la supervision du département Américain de l’Agriculture. Le titre du court-métrage est enfaîte une citation du secrétaire de l’Agriculture Américain, Claude Wickard, qui avait prononcé sur une radio nationale : « Food Will win the war and write the peace. »  [ La nourriture va nous permettre de gagner la guerre et va écrire la paix]. Le titre a été raccourci par le bureau de coordination de l’information. Ce bureau était enfaîte une agence de propagande du Gouvernement Américain. Ce bureau fut fondé le 11 juillet 1941 par le président Franklin D. Roosevelt, pour la Seconde Guerre mondiale, même si les Etats-Unis n’étaient pas encore en guerre. Le titre a été raccourci, pour éviter de montrer au monde que les Etats-Unis avaient la ferme intention de prendre la tête du marché économique mondiale et agricole après la fin de la guerre.

Le court-métrage s’ouvre sur une animation dramatique, du monde en feu, de l’Europe dévastée par les flammes. L’image suivante nous montre une ferme en ruine ravagée par les flammes, elle aussi. Le narrateur hors-champs nous explique le conflit qui se déroule en Europe et le sort des Alliées. Les Etats-Unis se présentent ensuite en sauveur, avec une terre pleine d’espoir et remplie de nourriture. On nous montre ensuite que la taille des pays Alliés en Europe est de loin plus petit que les Etats-Unis et que les terres agricoles américaines dépassent de loin leurs superficies à tous.

Ensuite, une autre animation essaye de dépeindre la supériorité agricole des Etats-Unis et la voix-off annonce que « l’Amérique a deux fois plus d’agriculteurs que l’Allemagne n’a de soldats. » On nous montre à travers les différentes images qui se succèdent :  la puissance  matérielles agricoles des Etats-Unis, la richesse de leurs terres ainsi que leur main d’oeuvre abondante. Le court-métrage se poursuit avec un catalogue des produits agricoles produits par les Américains. Le narrateur n’hésite pas à nous donner pour chaque produits une série de statistiques et d’analogies surréalistes, et complètement fausses.  Tout est fait pour montrer la puissance agricoles des Etats-Unis.

On nous donne en ce sens des chiffres, des calcules, des analogies sur le lait, le maïs, les œufs etc… On nous donne même aussi des chiffres sur l’élevage de porc aux Etats-Unis, en réutilisant les Trois petits cochons et leurs célèbres chanson  » How’s afraid of the big bad wolf. »  Au milieu du court-métrage, entre les analogies et statistiques, apparaît une boule de bowling qui réussit à renverser Hitler, Mussolini et Hiro-Hito. Food will win the war se termine sur une bataille entre les bateaux des américains et les sous-marins nazis.

Le film se termine sur un slogan pour les libertés des hommes :

« For Freedom of speech
Freedom of worship
Freedom from want
Freedom from fear. « 

———–

 » Pour la liberté d’expression
Pour la liberté de culte
Pour vivre à l’abri du besoin
Pour vivre à l’abri de la peur. « 

Mais on pourrait voir en ce film, un slogan qui veut montrer que les Etats-Unis vont  gagner la guerre. En ce sens, le titre du film pourrait être remplacé par « USA Will win the war ». 

       Les Studios Disney ont aussi travaillé pour la Conservation Division of the War Production Board.

Out of the Frying pan into the firing line : est aussi un autre court-métrage réalisé par Ben Sharpsteen pour une agence gouvernementale : la Conservation Division of the War Production Board. Le film est sorti le 30 juillet 1942, quelques jours après Food Will win the War. Out of the frying pan into the firing line, est un film de propagande qui demandait aux femmes de participer à l’effort de guerre, en conservant leurs huiles de cuissons usagées pour qu’elles servent à la création d’explosifs et de munitions. 

      Les graisses animales et les huiles végétales produisaient des quantités importantes de Glycérine. La glycérine était utilisée pour la fabrication de nitroglycérine  pour la création de dynamite et d’explosif. Ainsi, pendant la Seconde Guerre mondiale, les femmes aux foyers ont été encouragées à conserver toutes les graisses de cuissons usagées.

Une femme au foyer conserve ses huiles de cuissons dans une boîte de conserve. Elle participe ainsi à l'effort de guerre. © Franklin D. Roosevelt Library

Une femme au foyer conserve ses huiles de cuissons dans une boîte de conserve. Elle participe ainsi à l’effort de guerre. © Franklin D. Roosevelt Library

     Au début du court-métrage, nous retrouvons Minnie en train de cuisiner des œufs et du bacon, dans de l’huile. Elle propose ensuite de servir à Pluto, la graisse de cuisson usagée. Mais au moment de le servir, une voix à la radio lui explique qu’en conservant les graisses usagées, elle pouvait aider à l’effort de guerre. On lui explique que ces huiles peuvent servir à la fabrication de glycérine, une matière qui se fait de plus en plus rare pendant la guerre. La Glycérine, servira à la fabrication d’explosif pendant cette guerre. On propose alors à Minnie de garder ces huiles de cuissons et de les mettre dans une boîte de conserve vide. Il fallait placer ensuite la boîte au frigidaire afin que l’huile se raffermisse. Une fois remplis, la boîte de conserve devait être apporter à un boucher participant à l’opération, et ce dernier l’échangeait contre de l’argent. Pluto se fait une joie de la rapporter et de prendre en échange de l’argent, des saucisses.

___________________________________________________

Sources de l’article : 

Roffat Sébastien,  Animation et propagande : Les dessins animés pendant la Seconde Guerre mondiale, l’harmattan, 2005 [1]

Roffat Sébastien, Propagandes animées : le dessin animé politique entre 1933 et 1945, Bazaar&co, 2010[2]

Charles McLendon, article «  How an Antitank Gun work » in Particular Science [en ligne] URL : Google book- Particular Science, consulté le 7 avril 2013.[3]

Henri R. Luce, article “Walt Disney Goest to war” in Magazine Life, 31 août 1942, [en ligne] URL : Google book – Magazine Life, consulté le 6 avril 2013[4]

Bowdoin Van Riper, Learning from Mickey, Donald and Walt: Essays on Disney’s Edutainment Films, McFarland & Co, Jefferson NC, 2011[5]

Ken Polsson, Chronology of the Walt Disney Company in Kpolsson, 29 octobre 2012[en ligne] URL : Kpolsson, consulté le 7 avril 2013[6]

Robert Frenz,  Nazi Human Soap ManufacturingA Report on the Mazur Statement (Nuremberg Document USSR-197) ( article sur la Glycérine) in The Holocaust Historiography Project [en ligne] URL : The Holocaust Historiography Project, consulté le 7 avril 2013[7]

Trésors de Disney, Out of the Frying pan into the firing line in Trésors de Disney Blog, [en ligne] URL : Tresors de Disney, consulté le 7 avril 2013[8]

DisneyShorts, Out of the Frying pan into the firing line in DisneyShorts, [en ligne] URL : DisneyShorts, consulté le 7 avril 2013[9]

Henri R. Luce, « Disney Goes to war » in Life Magazine, 31 août 1942. [en ligne] URL : Google Book, consulté le 7 avril 2013[10]

Crédit Image/ Vidéo :

Photographie de la femme au foyer versant les graisses dans une boîte de conserve : 

Vidéo : Stop that Tank Partie 1 et 2, posté sur youtube par Thelostdisney

Vidéo : Food Will win the war, posté sur youtube par arielyaquira

Vidéo : Out of the Frying pan into the firing line, posté sur youtube par TresorsDisney

Capture d’images, provenant des courts-métrages.

TOUS DROITS RÉSERVÉS ©THE WALT DISNEY COMPANY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s