Der Fuehrer’s Face, un des plus grand court-métrage de propagande des Studios Disney

     Le film Der Fuehrer’s Face est considéré comme l’un des plus grand court-métrage de propagande produit par les Studios Disney. La référence au régime nazi est très explicite dans ce film. Le dessin animé met en scène Donald Duck dans un cauchemar. Donald se retrouve au service d’Hitler et des nazis en Allemagne.

Der Fuehrer’s Face : est sorti le 1er janvier 1943 et a été réalisé par Jack Kinney. Le film devait au départ s’appeler Donald in Nutziland ( Donald au pays des fous). Mais à la sortie du film, le 1er janvier 1943, le titre a été changé pour reprendre le titre de la musique présente tout au long du film : Der Fuehrer’s Face. L’impact du film est tel que le film a été doublé et a été introduit secrètement en Europe, dans les pays en guerre. Ce film dénonce de manière très amusante, l’emprise de Hitler sur ses soldats et sur sa propre population. Le court -métrage s’intéresse surtout à l’Allemagne Hitlérienne. Le film a d’ailleurs remporté l’Oscar du meilleur court métrage d’animation de 1943.

Au début du film, nous retrouvons des officiers nazis en train de défiler, en fanfare. Ils sont d’ailleurs en train de chanter la musique Der Fuehrer’s Face. La musique a été réalisé par Olivier Wallace,  l’un des compositeurs des Studios Disney depuis 1936. Walt Disney voulait que la musique Der Fuehrer’s Face soit à la fois amusante mais quelle soit aussi plutôt sérieuse. Les soldats nazis chantent la musique en anglais, mais leur accent Allemand ressort et donne un aspect comique à la musique.

« Ven der Fuehrer says :  » Ve iss der master race? »
Ve Heil ! Heil ! Right in der Fuehrer’s Face !
Not to luff der Fuehrer iss a great disgrace.
Se ve Heil ! Heil ! Right in der Fuehrer race.

Ven Herr Goebbels says :  » ve own the world and space » 
Ve Heil ! Heil ! Right in her Goebbels’s face
Ven herr Göring says :  » They’ll never bomb this place »
Ve Heil ! Heil ! Right in herr Göring’s face

Are we not the Supermen?
Aryan pure supermen
Ja  we is der supermen
Superduper Supermen

Ist es not nazi land so gut?
Would you leave it if you could? 
Ja ist not the land is good.
We would leave it if we could. 

Ve bring the world new order.
Heil ! Hitler’s world new order.
Everyone of foreign race
Vill love the Fuehrer’s face
Ven we bring to the world dis-order.

Ven der Fuehrer says :  » Ve iss der Master race »
Ve Hail ! Heil ! Right in the Fuehrer’s face
Not to luff der Fuehrer iss a great disgrace.
Se ve Heil ! Heil ! Right in der Fuehrer race. « 

_____________________

Quand le Fuehrer dit :  » Qui est la race supérieur? « 
Nous crions : Heil ! Heil ! en plein visage du Fuehrer.
Ne pas aimer le Fuehrer est un grand déshonneur
Nous crions Heil ! Heil ! en plein visage du Fuehrer.

Quand Goebbel dit :  » Le monde et l’espace nous appartiennent »
Nous crions Heil ! Heil ! en plein visage de Goebbels.
Quand Göring dit :  » Ils ne bombarderont jamais cet endroit. »
Nous crions Heil ! Heil ! en plein visage de Göring.

Ne sommes nous pas des surhommes?
Des surhommes ariens.
Oui, nous sommes des surhommes.
Des super-surhommes.

Notre terre nazie n’est-telle pas si bien?
La quitterai vous, si vous pouviez?
Notre terre nazie est très bien
On la quitterai si nous pouvions.

On amène un nouvel ordre mondial.
Heil ! au nouvel ordre mondial d’Hitler.
Toutes les races étrangères
Adorent le visage du Fuehrer.
Quand nous aurons apporter au monde ce dés-ordre

Quand le Fuehrer dit :  » Qui est la race supérieur? « 
Nous crions : Heil ! Heil ! en plein visage du Fuehrer.
Ne pas aimer le Fuehrer est un grand déshonneur
Nous crions Heil ! Heil ! en plein visage du Fuehrer.

La musique raille à la fois le culte du chef réalisé pour Hitler, mais aussi celui de ses bras droits : Göring ( le commandant en chef de la Luftwaffe ) et Goebbels (son ministre de la propagande. ) Les soldats nazis qui chantent sont accompagnés d’un Japonais. On voit que 2 ans après l’attaque de Pearl Harbor, la rancœur envers les Japonais est toujours d’actualité. La musique Der Fuehrer’s Face a contribué au succès du film. Elle est d’ailleurs devenu un tube dans les années 1940, grâce à l’enregistrement de Spike Jones.

Dans son cauchemar, Donald se fait réveiller par les chants nazis et est obligé de se lever. A son réveil, Donald est forcé de saluer les portraits accrochés au mur de Hitler, de Hiro-Hito et de Mussolini, en criant HEIL ! Donald se prépare ensuite pour aller travailler dans une usine de munition nazi, à Nutziland. Au petit-déjeuner, Donald doit se contenter de sciure de pain aspergée d’arôme de bacon et d’œufs. Il doit aussi se contenter d’une tasse de café froid, réalisé à partir d’une pauvre petit grain de café. Donald est ensuite obligé de lire Mein Kampf, pour d’après le soldat nazis, son instruction.

La séquence suivante se déroule a Nutziland, dans une usine de munition. La chanson continue avec d’autres paroles :

Ven the Fuehrer says :  » Ve never will be slaves »
We Heil ! Heil ! : but still work like slaves
Ven the Fuehrer brags and lie and…
Ve Heil ! Heil ! and work into our grave.

Quand e Fuehrer dit :  » Nous ne travaillerons jamais comme des esclaves »
Nous crions Heil ! Heil !, mais nous travaillons toujours comme des esclaves.
Quand le Fuehrer se vante, et ment et …
Nous crions Heil ! Heil ! et travaillons dans nos tombes.

Donald se met ensuite au travail dans la chaîne de montage. Il est chargé de fermer les munitions qui défilent sur un tapis roulant. Pour cette séquence, les Studios Walt Disney se sont inspirés du film Les temps Modernes de Charlie Chaplin, sortie en 1936. Donald est forcé de travaillé machinalement mais il est aussi forcé de saluer les portraits d’Hitler qui sont glissés entre les munitions. Donald est sous pression et vient même à insulter le Führer à voix basse. Il est surveillé et est constamment menacé par les armes des nazis.

Donald est ensuite autorisé à prendre des vacances dans les Alpes, par décret du Führer  Mais cela n’est qu’une simple illusion, les vacances se résument à un décor et a une pause de 10 seconde. Donald est ensuite, forcé à faire des heures supplémentaires. Mais pour Donald s’en est trop, il commence à devenir fou et à se donner des coups pour se réveiller.

A son réveil, Donald se retrouve dans son lit, aux Etats-Unis, loin de Nutziland. Il se réveille dans une chambre  à l’effigie des Etats-Unis : des draps, un pyjama et  des rideaux avec le drapeaux des USA, la statut de liberté, la pancarte au dessus de son lit où est inscrit : Home Sweet Home. Tous ces objets symbolisent l’amour de Donald pour sa patrie. Tout cela contraste en revanche, avec les symboles nazis contenues dans le rêve de Donald. Les croix gammées sont partout : sur les soldats, le papier peint, la pendule, les arbres, les poteaux électriques, les instruments de musique, le réveil de Donald, les machines… La croix gammée est à cette époque en Allemagne nazie, un symbole décoratif, qui pouvait être mis partout et sur tout. On l’utilisait même pour décorer des maisons, faire des colliers, décorer des boîtes d’allumettes, des verres, des parures de lits… On l’utilisait pour absolument tout.  La figure d’Hitler est aussi partout.

Der Fuehrer’s Face est une attaque frontale, contre le nazisme et le IIIème Reich. Le film est une satire de la vie de l’Allemagne Hitlérienne. Le film nous montre aussi l’ampleur du culte du chef mené par Hitler, et d’autre chef fasciste comme Mussolini. Il nous montre aussi l’ampleur de l’activité des usines et des machines construites en Allemagne.

____________________________________________________________________________________________________

Sources de l’article : 

Roffat Sébastien,  Animation et propagande : Les dessins animés pendant la Seconde Guerre mondiale, l’harmattan, 2005 [1]

Roffat Sébastien, Propagandes animées : le dessin animé politique entre 1933 et 1945, Bazaar&co, 2010[2]

DisneyShorts, article sur Der Fuehrer’s Face  in DisneyShorts [ en ligne ] URL : DisneyShorts, consulté le 9 avril 2013[3]

Spike Jones, Parole de Der Fuehrer’s Face, d’après le court-métrage de Disney. [en ligne] URL : INGEB consulté le 9 avril 2013[4]

Equipe enseignante du Collège Le parc St Ouen L’Aumône,  Analyse du film Der Fuehrer’s Face in Académie de Versailles [en ligne] URL : Ac. Versailles, consulté le 9 avril 2013 [5]

Henri R. Luce;  » Disney song « Der Fuehrer’s Face » razzes with german band » in Life magazine, 2 novembre 1942, [en ligne] URL : Google book, consulté le 11 avril 2013.[6]

Crédit Image/ Vidéo :

Vidéo : Der Fuehrer’s Face, posté sur youtube par Awillecocq.

Vidéo : Musique Der Fuehrer’s Face reprise par Spike Jones, posté sur youtube par Jonax64

Vidéo : Les temps modernes de Charlie Chaplin en Vo, posté sur youtube par Yogesh Rao

Captures d’images, provenant des courts-métrages.

Captures audio, provenant également des courts-métrages.

TOUS DROITS RÉSERVÉS ©THE WALT DISNEY COMPANY

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s